Ongles au chablon : tout savoir sur cette technique

ongle au chablon
Nos mains sont l’image de notre personnalité. De beaux ongles apportent de l’élégance à celles-ci, il est donc important de veiller à ceux-ci. Mais lorsqu’ils ne sont pas beaux, on peut se tourner vers des techniques spécifiques pour remédier au problème. Ainsi la technique au chablon peut s’avérer une solution parfaite pour ajouter quelques millimètres et mettre en lumière vos mains. La technique a d’ailleurs déjà séduit de nombreuses fashionistas. Toutefois, pour un résultat optimal, il est important d’en savoir plus sur ce procédé et de connaître les étapes de réalisation de la pose de ces prothèses ongulaires.

Les ongles au chablon, c’est quoi exactement ?

Cette technique est à privilégier si vous avez des ongles très courts, qui poussent mal, fragiles ou qui sont rongés. En 1h30, les mains sont transformées avec une apparence totalement naturelle. Comme toute technique de pose de faux ongles – car il s’agit bien de cela – le chablon consiste à installer une prothèse sur les ongles naturels. Mais contrairement à d’autres procédés, on utilise pour cela moins de couches de produits. Pas de colle ni d’extension non plus.

Le principe consiste à poser un sticker adhésif – qui se nomme chablon – sur le bord de l’ongle naturel et d’y ajouter un gel. L’ongle peut donc mieux respirer – ce qui n’est pas le cas avec de la colle et une prothèse plus épaisse. Le nombre de couches étant réduit, l’aspect est plus naturel. De plus, on n’a pas recours à la colle à base de cyanoacrylate utilisé avec les capsules et parfois toxique pour la kératine des ongles. C’est aussi une technique qui permet d’obtenir de faux ongles plus solides comparativement, par exemple, aux capsules.

Une fois mis en place, les ongles sont taillés selon vos envies et on pose un vernis semi-permanent. On peut opter pour des ongles super longs ou au contraire courts. Les possibilités sont multiples du nude au nail art.

Comment se passe une séance ?

Les chablons sont un papier adhésif fabriqué à partir de papier de construction mais aussi de métal flexible. Ce papier dispose de deux faces, une adhésive à poser sur l’ongle naturel, l’autre qui va accueillir le gel. Le chablon va épouser au plus près la forme de l’ongle et donc permettre d’allonger celui-ci très naturellement.

La pose doit être réalisée par une personne habituée pour un résultat optimal. Il est donc utile de s’adresser à un professionnel de l’onglerie. Toutefois si vous êtes habituée à réaliser vous-même votre pose d’ongles – capsule par exemple -, vous pouvez tester le procédé.

La pose d’ongles au chablon se réalise en plusieurs étapes et demande différents outils. Ceux-ci sont au nombre de huit. On utilisera des chablons, bien entendu, du gel – UV/LED qui sera monophase, blanc et finition. On devra aussi employer un repousse-cuticules – pensez à bien le désinfecter avant de l’utiliser -, de l’huile pour les cuticules -, un bloc polissoir et des limes à grains fins ou moyens. À cela s’ajoutent du nail prep dégraissant – et désinfectant -, différents pinceaux – types langue de chat et carré -, un cleaner et du coton.

Il est aussi important de bien choisir les chabons qui seront utilisés. Pour être sûr de ne pas se tromper, on peut opter pour des modèles standard que l’on coupera à la taille parfaite.

Une fois tout cela réuni, on peut passer à la préparation des ongles naturels. Dans un premier temps, il est indispensable de bien se laver les mains et les ongles. Les désinfecter est aussi nécessaire au cas où l’on se blesserait. Car en effet, il faut procéder à la repousse des cuticules et un geste malheureux peut vous blesser. Si vous constatez des mycoses sur vos ongles, vous devrez oublier la pose de prothèses ongulaires jusqu’à guérison et cela est aussi valable pour la technique au chablon.

Une fois les cuticules repoussées – et la plaque ongulaire agrandie -, on va limer ses ongles avec une lime à grains fins – type 100/180. Ne pas oublier de limer doucement la surface de l’ongle, il s’agit simplement de faire disparaitre l’effet brillant de la surface et non de désépaissir l’ongle. Le dépolissage devra donc être raisonnable. Désinfecter les ongles avec un produit spécifique est à réaliser.

Les contours de l’ongle doivent présenter un bord libre qui s’adaptera parfaitement au sticker. La surface doit être ensuite dépoussiérée – utilisez un blaireau pour cela – et présenter un aspect mat. Le gel pourra ainsi mieux tenir.

Bien poser le chablon

Les ongles bien préparés vont recevoir le chablon. Celui-ci sera délicatement décollé de son support puis posé sur le bord de l’ongle. Pour cela, vous devez procéder en deux gestes et ne pas hésiter. Dans un premier temps, il faut enlever le petit rond central. Puis on place le sticker en le faisant glisser sur l’ongle. Le chablon se place à l’extrémité de l’ongle et suit la courbure naturelle de celui-ci – vue de profil. On doit coller le papier parfaitement à l’horizontale pour un effet très plat. S’il fléchit, l’ongle créé sera crochu.

On réitère l’opération sur chaque doigt. Avant de continuer, il est important de vérifier la mise en place sur chaque ongle. La surface doit être bien lisse et adhérer parfaitement au rebord. N’hésitez pas à pincer un peu le papier pour qu’il recouvre parfaitement les limites de l’ongle. S’il ne suit pas la courbe naturelle de l’ongle ou s’il présente des petites bulles au point de jonction, retirez-le et jetez-le avant de recommencer. C’est une étape capitale car le gel sera positionné sur le chablon. Celui-ci doit donc être impeccable et bien encastré.

La construction de l’ongle peut alors commencer.

Créer un ongle se fait par la pose du gel. Cela commence par la pose du nail prep ou primer. C’est indispensable pour préparer au mieux l’ongle et le dégraisser – et ce même vous avez déjà procédé au nettoyage. C’est aussi important pour déshydrater la surface et offrir une meilleure adhérence. Laissez sécher quelques secondes.

On pose alors une petite boule de gel de base monophase ou encore de gel UV. Utilisez un pinceau plat et étalez avec soin le gel pour former une couche très fine sur la surface de l’ongle mais aussi sur le chablon. Ce sera l’extension même de l’ongle.  Laissez un espace sans gel près des cuticules – environ 1 mm. Étirez bien le gel sur le chablon. Si vous constatez qu’il n’y a pas assez de produit, ajoutez-en un peu pour obtenir la longueur voulue. Si l’extension est importante, la couche pourra être un peu plus épaisse sur le chablon.  Cette étape peut s’avérer délicate. En effet, le gel doit être assez épais pour ne pas casser au moment du retrait du chablon mais ne pas être trop épais pour rester naturel. N’oubliez pas de bien positionner le gel sur les côtés. Il s’agit juste de créer un ongle. Ne perdez pas de temps à créer un bel arrondi, celui-ci sera conçu à l’étape suivante. Utilisez un bâton de buis pour retirer l’excédent de gel qui aurait pu couleur sur les cuticules.

Dessinez donc globalement avec le gel la forme et la longueur désirées. Une fois satisfaite, vous pouvez alors catalyser l’ongle créé – faites les ongles un par un. Pour cela,  passer l’ongle sous une lampe LED 60 secondes. Avec une lampe UV, comptez deux minutes. Recommencez l’opération pour chaque doigt toujours dans le même ordre : pose du chablon, modelage de l’ongle puis séchage sous lampe. Il est important de procéder doigt par doigt. Le gel ne séchera pas ainsi et donnera un résultat plus beau.

Une fois toutes les extensions réalisées sur les ongles, repassez la totalité de la main sous la lampe.  Vous pouvez alors retirer le chablon. Pour cela, maintenez puis pincez le papier par en dessous. Vos gestes doivent être précis.

Une fois l’adhésif retiré, vous devez procéder au dégraissage de chaque ongle. Utilisez un coton – non pelucheux – imbibé de cleaner et passez-le délicatement sur la totalité de l’ongle en gel. Essuyez les ongles.

Mettre en forme vos nouveaux ongles, l’exemple de la french manucure

Vient ensuite une étape très importante : la mise en forme de vos ongles en gel. C’est ici que le talent intervient. Mal faite, vos ongles ne seront pas beaux et tout sera raté ! On utilise une lime à grains fins et un bloc polissoir et on fait appel à sa créativité. Les ongles en chablon s’adaptent à toutes les formes : arrondi, amande, carré… Plus l’ongle est long, plus le travail devra être précis.

N’oubliez pas de limer la surface avec la lime pour égaliser et lisser l’ongle. Les côtés devront aussi être travaillés pour une finition impeccable et un prolongement net. Ne négligez pas le dessus de l’ongle. Le limer permettra effectivement de récréer une couche d’accroche.  Procédez ensuite à un dépoussiérage soigné. Lorsque vous aurez pris l’habitude de créer des ongles avec la technique du chablon, le limage ne sera plus nécessaire puisque vous réussirez à créer un ongle parfait simplement en posant correctement le gel.

Il est alors temps de poser les gels Formanails pour une finition haut de gamme. C’est avec ces produits que vous allez donner du style et de la couleur à vos nouveaux ongles. Vous pouvez laisser libre cours à votre imagination, de la french manucure aux ongles extravagants, des couleurs sages et très sophistiquées aux teintes plus originales

Pour la french manucure, vous devrez appliquer un gel de base blanc avec un pinceau plat de petite taille pour plus de précision. Passez le gel sur le bord libre et sur l’extrémité de l’ongle. Poursuivez en dessinant une demi-lune puis catalisez. Si vous désirez une belle french manucure, vous pouvez opter pour la technique dite en « reverse » surtout si vos ongles sont rongés. C’est le procédé idéal pour supprimer la délimitation entre ongle en gel et ongle naturel immanquablement visible avec une french.

Déposez alors une couche de gel UV masque pour dissimuler les imperfections et créez un bel arrondi qui servira de base à la pose du gel UV blanc. Pour cela utilisez un pinceau plat et travaillez en fines couches. Inutile de travailler sur l’ensemble de l’ongle, réalisez simplement l’arrondi. Retirez le gel s’il a coulé avec un bâton en buis. Si vous avez l’habitude de réaliser ce type de manucure et que vous êtes rapide, vous pouvez faire la main entière avant de passer au catalyseur – comptez deux minutes. Sinon, réalisez un doigt après l’autre. Cela évitera au gel de s’étaler sur les cuticules. Laissez sécher 30 secondes par doigt sous la lampe. Appliquez ensuite la french en positionnant le gel UV blanc en partant du centre de l’ongle vers l’extérieur. Suivez l’arrondi mis en place avec le gel masque. Remplissez le bord libre de l’ongle en traçant des traits dans le sens de la longueur. Vous pouvez réaliser une main en totalité ou doigt par doigt suivant votre expérience. Dans le premier cas, passez la main 120 secondes sous la lampe, ou 30 secondes par doigt avant de passer la main complète deux minutes.

Étape là encore très importante : procédez au modelage des ongles en étalant un gel de construction sur l’ongle. Avec un pinceau plat de type T4, appliquez une boule de gel sur la zone de stress pour un effet bombé – et protéger la surface – puis étalez le gel sur les côtés, mais aussi la lunule et le bord libre pour un effet moins épais. Passez l’ongle sous la lampe. Passez ensuite un coton-tige imbibé de cleaner pour essuyer la surface puis limez avec une lime avec un grain 100/180 et le polissoir. Cela vous permettra d’obtenir la forme définitive. C’est aussi le moment de corriger les petits défauts encore visibles. Le gel doit se fondre visuellement totalement à l’ongle. S’il a débordé sur les cuticules, retirez-le avec un stylo correcteur ou un cleaner sur du coton.

Ces opérations seront répétées pour chaque ongle.  Passez chaque doigt sous la lampe 30 secondes. Veillez à ce que le doigt soit bien positionné à plat pour éviter les coulures. Achevez le séchage en catalisant la main complète deux minutes. Passez le cleaner avec des cotons non pelucheux sur les ongles et les essuyer avec soin. Il convient de limer une nouvelle fois pour créer un joli bombé et supprimer les bosses qui ont pu apparaître. Faites des mouvements circulaires sur la totalité de la surface de l’ongle. Puis dépoussiérez.

Une fois tous les ongles créés et embellis, on procède à l’étape finale en appliquant un gel UV de finition pour une brillance – et une solidité – haut de gamme. Il est possible d’utiliser un gel en pot classique ou un sealer en flacon selon vos préférences. Il est important d’être très précise à cette étape.  C’est en effet cette couche que l’on voit et elle ne peut pas être limée. Privilégiez les très fines épaisseurs, une pose sur l’ensemble de l’ongle et évitez les cuticules. Si vous n’êtes pas une professionnelle de la finition sur les ongles au chablon, commencez par le pouce puis catalisez. Réitérez l’opération sur chacun des ongles suivants et catalisez à chaque fois. Il faut une nouvelle fois passer les mains sous la lampe UV ou LED – trois minutes – avant d’achever la mise en place de vos ongles au chablon. Passez un cleaner s’il reste une pellicule grasse après le passage sous le catalyseur.

Prendre soin de ses beaux ongles

Les ongles posés avec la technique du chablon peuvent durer jusqu’à 4 semaines sans entretien particulier. Si vos ongles naturels sont rongés, la durée sera raccourcie à deux semaines.

Les ongles au chablon ne demandent pas un entretien très compliqué. On passera une huile pour cuticule après la pose. Une goutte sera déposée à la base de chaque ongle et sera massée par mouvements circulaires pour pénétrer. Les cuticules seront ainsi bien nourries. Vous pouvez refaire cette opération de temps en temps.

Pour retirer des ongles au chablon, on devra limer délicatement le dessus de l’ongle puis tremper celui-ci dans de l’acétone cosmétique. On laisse son ongle plusieurs minutes avant de le retirer. On passe alors un repousse-cuticule en métal pour gratter la surface jusqu’à ce que toute trace de gel ait disparu.

Written by OngleDeco